• Manifestations d'esprits/phénomènes étranges

    Les esprits sont constamment parmi nous et nous envoient souvent des messages, qu’il s’agisse d’êtres chers ou non, auxquels nous ne prêtons pas attention la plupart du temps.
    Leurs manières de communiquer sont assez diverses. Je vais vous exposer ici les manifestations les plus courantes.

    Par les rêves :
    C’est la manière la plus simple pour les entités de se manifester à nous, de montrer leur présence à nos côtés ou de nous faire passer un message.

    Par des changements de température ou des courants d’airs : 
    Il arrive en effet que l’on sente un courant d’air chaud ou froid alors que la pièce dans laquelle on se trouve n’a aucune raison de baisser ou de monter en température subitement. Cela peut se manifester sur tout le corps ou seulement au niveau d’une seule partie du corps (bras, jambes, souffle sur la nuque ou la joue).
    A noter que la sensation de froid n’est pas spécifique aux mauvaises entités, comme beaucoup ont tendance à le croire.

    Par les appareils électriques :
    Ampoules qui vascillent ou qui claquent, appareils électriques (Télés, chaînes hifi, ordinateurs, micro-ondes, téléphones portables etc…) qui s’allument ou s’éteignent sans raison. Les appareils électriques sont de grandes sources d’énergie, il est dont aisé pour les entités de les utiliser pour se manifester.

    Par les sons, les bruits: 
    Coups frappés, craquements, grattements, tintements, bruits de pas, de portes qui grincent ou qui claquent, objets qui se déplacent, voix, murmures, musique. Dans une maison que j’habitais il y a quelques années, on entendait souvent jouer du piano le soir. J’ai appris un peu plus tard que l’ancien propriétaire était pianiste. 
    Il m’est arrivé à certaines périodes d’entendre des voix ou de la musique qui sortaient de mon oreiller. Rigolez pas hein ! Laughing 
    A noter également que les esprits « bruyants » ne sont pas forcément dangereux. J’ai pu le constater personnellement assez souvent.

    Le toucher:
    Sensation qu’on vous effleure, de caresses, de pression sur une partie du corps, d’une main posée sur vous…
    Pour ma part j’ignore qui c’est, mais on vient souvent me caresser les cheveux le soir avant de m’endormir.
    Sensation d’oppression lorsque vous avez affaire à une âme souffrante, voire mauvaise. Cela arrive dans certains lieux chargés de violence ou de souffrance. Pour ma part j’évite certains lieux comme les hôpitaux, certains sites historiques, où il m’est difficile de rester plus de quelques minutes sans me sentir mal.

    Les odeurs:
    Ce peut être un parfum (celui que portait le défunt de son vivant), odeur de fumée si la personne fumait, du plat préféré du défunt, de fleurs, odeur de brûlé si la personne est décédée lors d’un incendie.
    Les odeurs nauséabondes sont souvent liées aux mauvais esprits, mais dans certains cas elles peuvent être liées aux circonstances de la mort du défunt (corps jeté dans une décharge par exemple, ou retrouvé en état de décomposition bien après la mort).
    Une de mes amies vivait dans un appartement où le précédent locataire était mort seul chez lui, et il avait été retrouvé plusieurs jours après son décès. Chaque année à la date de sa mort, il faisait sonner le réveil, le jetait à travers la pièce (sans doute pour attirer l’attention puisqu’on ne l’avait pas trouvé à temps), et répandait une odeur pestilentielle dans tout l’appartement. Il n’était pour autant pas méchant du tout.

    On associe généralement les odeurs de rose et d’encens à des esprits supérieurs, tels que les anges ou la Sainte Vierge par exemple.

    Les ressentis :
    Sensation d’une présence dans la pièce ou à côté de soi, sentiment d’être observé.

    Les apparitions :
    Pour apparaître, une entité a besoin d’énergie qu’elle va puiser chez une personne présente sur les lieux, en général un médium. Elle apparaît souvent sous la forme qu’elle avait de son vivant (vêtements etc…), elle peut aussi apparaître sous la forme qu’elle avait lors de son décès (brûlée si elle a péri dans un incendie, sur certains lieux comme les châteaux hantés, on peut voir certains « guillotinés » porter leur tête à la main…). Mais les entités peuvent également se présenter sous d’autres formes que celle qu’on leur connaissait. Un mauvais esprit par exemple pourra prendre l’apparence d’un proche décédé pour vous leurrer.

    On peut également voir les entités comme c’est mon cas, mentalement sans avoir d’apparition extérieure, bien que cela m’arrive aussi, mais plus rarement. Il peut s’agir d’images nettes ou plus floues.

    La méditation :
    Lorsque nous méditons, nous élevons notre taux vibratoire et nous devenons plus réceptifs. Il peut donc arriver que nous ayons des manifestations de nos anges, guides ou proches défunts. Nous pouvons également avoir des visions, des prémonitions. 
    En ce qui me concerne, la pratique de la méditation a pas mal contribué à aiguiser mes sens.

    Le voyage astral:
    Il faut savoir que nous sortons souvent de notre corps pendant notre sommeil. A notre réveil nous avons parfois la sensation d’avoir rêvé d’un proche défunt, mais ce rêve paraît avoir été si réel que nous avons vraiment l’impression d’avoir rencontré cette personne. Ce qui est le cas.
    Lors de ces sorties, nous pouvons y rencontrer d’autres personnes avec qui nous avons été incarnés avant cette vie (d’où la sensation de connaître parfaitement ces personnes dans nos rêves), nos anges et nos guides. Voire même comme cela m’est arrivé, des personnes bien vivantes, mais également en sortie astrale. 



    7 commentaires
  •  

    Qu'est-ce que l'écriture automatique ?

     

     L’écriture automatique est l’une des méthodes les plus répandues. Elle consiste à l’aide d’une simple feuille de papier et d’un crayon, à laisser les esprits s’exprimer, soit par « inspiration », soit en prenant possession de la main du médium.
    C’est pourquoi on peut dire qu’il y a deux sortes d’écritures : l 'écriture automatique inspirée et l’écriture automatique mécanique.


    L'écriture inspirée :

    L’écriture automatique inspirée est celle qui présente le moins de danger. Elle ne nécessite aucune préparation, dans la mesure où il n’y a pas invocation d’un esprit. Elle peut survenir à n’importe quel moment, et l’esprit alors s’exprime par télépathie, alors que vous êtes sur le point d écrire sans volonté particulière d’entrer en contact à ce moment là.
    J’écris tous mes poèmes de cette manière et d’autres choses aussi. La plupart de mes voyances sont basées également là dessus. Cela peut survenir n’importe où, n’importe quand, alors que je suis en train de vaquer à des occupations qui parfois n’ont rien à voir avec ce que je m’apprête à écrire. 
    Par exemple la dernière fois que cela s’est produit, je faisais mon ménage en écoutant du Raeggaton sur mon mp3, quand des informations sur une personne qui m’avait demandé une voyance sont venues subitement. Dans ces cas-là j’arrête tout, je prends de quoi écrire et j’écris sans y penser.


    L'écriture mécanique :

    L’écriture automatique dite « mécanique » requiert une préparation, puisqu’il y a volonté d’invoquer un esprit et d’entrer en communication avec celui-ci. Elle est en général préméditée, puisque vous choisissez l’heure, l’endroit qui vous convient le mieux dans l’intention d’établir une communication que vous provoquez et pour laquelle vous aurez préparé vos questions.. Elle est aussi généralement accompagnée de « rituels » tels que prières, bougie, encens et protection.
    Dans ce cas l’esprit prend possession « physiquement » de votre main pour s’exprimer. 
    Il va sans dire que cette méthode présente les même dangers que toute autre invocations d’esprits.



    votre commentaire
  •  

    Oui-ja

     

    La planche Oui-ja est l’outil de communication spirite le plus utilisé mais aussi le plus controversé.

    La première planche Oui-ja aurait été trouvée en Chine et daterait de plus de 3000 ans. Elle était connue sous le nom de Fu Ji.

    Les références anciennes concernant la planche Oui-ja remontent dans la Grèce classique vers l'an 540 av J.C. Le célèbre mathématicien Pythagore réalisait des sessions de contacts avec l'au-delà accompagné par ses disciples, et ce, au travers d'une table mystique ou figuraient des symboles et qui était munie d'un système ingénieux de roues qui rendait son déplacement plus souple. 

    La planche Oui-ja que nous connaissons actuellement a été réinventée en 1892 par Elijah Bond et William Fuld dans la ville de Baltimore (USA). 

    Son nom Oui-Ja provient de l'affirmation OUI en français, et JA en allemand par l'influence des cercles occultes qui régnaient à cette époque. 

    Elle comporte un support (la planche) ou sont imprimés les lettres et numéros de l'alphabet, l'affirmation OUI, la négation NON, le départ FIN ou AU REVOIR. D'autres symboles y figurent, ils varient en fonction des modèles de planches. Il s'agit principalement de symboles protecteurs. 


    votre commentaire
  •   

    La pratique du spiritisme - recommandations

     La pratique du spiritisme :

    Je ne le répèterai jamais assez, pratiquer le spiritisme n’est pas sans danger. Mais comme je sais que certains s’y adonneront quand même, malgré toutes les mises en garde que l’on peut trouver un peu partout, je vais vous exposer ici les recommandations nécessaires au bon déroulement d’une séance. Attention ! Malgré toutes les précautions que vous pourrez prendre vous ne serez pas à l’abri de toutes conséquences, quel que soit la méthode que vous utiliserez. Même un médium avisé peut devenir la victime d’entités mal intentionnées.

    Première étape :

    On ne se lance pas dans une séance de spiritisme à tort et à travers. Cela nécessite une excellente connaissance du monde des esprits. Alors surtout informez-vous, lisez le plus possible à ce sujet, renseignez-vous auprès de personnes avisées afin de bien savoir où vous mettez les pieds.

    Deuxième étape :

    Posez-vous les bonnes questions. On ne dérange pas les esprits sans une très bonne raison. Quelles sont vos réelles motivations ? Si votre seul but est la curiosité, l’amusement, vous faire une bonne frayeur, épater les amis à une soirée, connaître l’avenir ou encore connaître les chiffres gagnants du loto, oubliez !!!
    De plus si les esprits estiment nécessaire de venir à vous, ils le feront d’eux même.
    Par ailleurs les défunts qui nous sont proches (ainsi que nos guides et anges gardiens) sont souvent à nos côtés. Ils nous voient et nous entendent. Inutile donc si vous voulez leur faire passer un message de faire tourner les tables. Leur parler tout simplement est amplement suffisant.

    Troisième étape :

    Préparez-vous mentalement avant d’entamer une séance. Une méditation vous aidera à vous détendre et à faire le vide dans votre esprit. Faites ensuite appel à vos guides et anges gardiens et demandez leur de vous protéger durant la séance. Faites ensuite une prière. En fin de séance, n’oubliez pas de remercier vos anges et vos guides pour leur protection, ainsi que les esprits qui ont bien voulu se communiquer à vous. Même si vous pensez qu’aucun esprit ne s’est présenté.
    Mettez en place des protections, telles que bougies, encens, pentacles… Mais comme je le précise toujours, elles seront vaines si vos intentions ne sont pas louables.
    Purifiez le lieu où vous pratiquerez votre séance avant et après.

    Autres recommandations :

    Ne faites pas de séance si :

    - Vous êtes malade
    - Vous êtes fatigué
    - Vous êtes envahi de pensées négatives (colère, ressentiment, mauvaise humeur, stress, contrariété…)
    - Dépressif

    Soyez toujours respectueux envers les esprits. Evitez de tenir des propos blessants ou agressifs. Si vous sentez qu’un esprit ne souhaite pas répondre à une de vos questions n’insistez pas. Les esprits ne sont pas à vos ordres. Ils viennent à vous parce qu’ils le veulent bien. Et bien sûr évitez les questions futiles.

    Pour terminer je dirais qu’il est préférable pour débuter dans le spiritisme, de le faire en compagnie d’un médium expérimenté, qui saura comment réagir en cas de problème et reconnaître la nature des entités qui viendront à se présenter. Il est possible aussi de faire partie d’un cercle spirite sérieux. Pour ma part je conseille les cercles spirites d’Alan Kardec qui sont présents un peu partout en France et dans lesquels vous apprendrez beaucoup et en toute sécurité.
    Enfin, s’il est préférable de ne pas commencer seul, il est tout aussi souhaitable de bien choisir les personnes qui vous entourent si vous désirez vous lancer dans une séance à plusieurs. 
    Je ne dirai donc pas qu’il ne faut pas toucher au spiritisme et que seule une « élite » peut y avoir accès, mais devenir un spirite avisé, c’est comme tout, ça s’apprend et ça se travaille. 

    Pour ma part, je ne ressens pas le besoin de pratiquer le spiritisme. D’abord parce que je trouve que les esprits viennent déjà bien volontiers d’eux-mêmes, ensuite parce que j’estime qu’il y a bien d’autres moyens de communiquer avec eux, et cela même sans être forcément médium, pour peu que l’on soit attentifs à tout ce qui nous entoure.











    votre commentaire
  • Le spiritisme est une science occulte qui consiste à entrer en communication avec des défunts, par l’intermédiaire ou non d’un médium.

    C’est une doctrine fondée sur l'existence et les manifestations des esprits, en particulier des esprits humains désincarnés ; pratique consistant à tenter d'entrer en communication avec ces esprits par le moyen de supports matériels inanimés (tables tournantes) ou de sujets en état de transe (médiums)." - .

    le spiritisme existe depuis que l'homme existe. Chez tous les peuples, même les plus anciens, nous trouvons ce désir, cette tentative de parler aux morts, en utilisant des méthodes et des personnes en conformité avec la mentalité socioculturelle de l'époque et des gens. 
    La religion égyptienne en était imprégnée et celle de Babylone reposait sur cette pratique. Le regain d'intérêt qu'a connu le spiritisme au cours du XXe siècle n'étonnera personne. A de nombreuses reprises, nous sommes invités à consulter des marabous et autres médiums, à lire notre horoscope, à se faire tirer les cartes ou à lire dans les lignes de notre main, tout cela pour connaître notre avenir ou pour communiquer avec des êtres chers qui ont disparu. Les films et les séries télévisées font la part belle à la sorcellerie, au vampirisme et à l'occultisme. La littérature et la musique sont également touchées par ce phénomène.

    Le spiritisme a vu le jour au XIXième siècle aux Etats-Unis. En 1847, à Hydesville (région de New-York), deux jeunes filles, les soeurs Fox, prétendaient rentrer en contact avec l'esprit d'une personne qui fut assassinée dans la maison familiale. Les deux jeunes filles, âgées respectivement de quatorze et onze ans, lui posaient des questions et l'esprit dont il est question leur répondait par des coups sourds dans les murs. Elles mettront même au point un alphabet spirite (un coup pour la lettre A, deux coups pour la lettre B, etc). La nouvelle va se répandre comme une traînée de poudre dans le voisinage d'abord puis dans tout le pays. On viendra de partout assister aux démonstrations des Fox. Elles deviendront rapidement très célèbres et seront invitées à faire des démonstrations dans tout le pays. Le spiritisme va rapidement trouver un nouveau canevas de fonctionnement. Les participants devaient se réunir autour d'un guéridon à trois pieds en alternant hommes et femmes. Ils devaient poser leurs mains sur la table petits doigts contre petits doigts. Les "esprits" se manifestaient alors en faisant bouger la table toujours selon le principe de l'alphabet spirite. Ce système fut connu sous le nom de tables tournantes. Le succès fut fulgurant et le phénomène s'exportera de l'autre côté de l'Atlantique. A la fin de leur vie, les soeurs Fox avoueront que cette affaire de communication avec les morts n'étaient qu'une vaste supercherie qu'elles avaient inventée par jeu. Mais le spiritisme était né et plus rien, jamais, ne devait l'arrêter...

    En Europe, le succès du spiritisme fut foudroyant. Tout le monde, bourgeois ou simples citoyens, voulaient entrer en contact avec l'un de leur cher disparu et cela malgré les sévères mises en garde de l'Eglise et de la communauté scientifique. Des personnalités comme Théophile Gauthier, Guy de Maupassant et surtout Victor Hugo furent des adeptes acharnés du spiritisme qu'ils pratiquaient régulièrement. En Angleterre, le principal zélateur de la doctrine spirite fut l'écrivain Conan Doyle qui inventa le personnage de Sherlock Holmes. 

    En France, ce fut Allan Kardec (de son vrai nom Hippolyte Rivail), qui propagea le spiritisme. Il se disait même capable d'écrire des livres entiers sous la dictée de ses amis les "esprits". Son Livre des Esprits est même devenu l'un des grands classiques de la littérature ésotérique. 


    votre commentaire
  •  

    Les dangers du spiritisme

     

    Beaucoup de gens se lancent dans le spiritisme sans vraiment savoir ce à quoi ils peuvent s’attendre. Cette pratique n’est pas sans dangers et on ne compte plus les témoignages de ceux pour qui ces séances ont mal tourné.

    Il est primordial avant de se lancer dans la pratique du spiritisme de bien connaître « le monde invisible », de savoir quel genre d’esprits on peut y rencontrer, et ce n’est pas en ayant lu quelques textes à droite et à gauche que vous aurez une connaissance assez approfondie du monde des esprits. 

    Lorsque vous décidez d’invoquer des esprits, vous ouvrez une porte que vous ne refermerez pas selon votre bon vouloir. Toutes les fantaisies comme casser le verre après une séance, par exemple, ne serviront strictement à rien. Et comme dans la vie réelle, l’astral est peuplé d’esprits plus ou moins bons. Ainsi une personne foncièrement mauvaise ne deviendra pas vertueuse une fois passée de l’autre côté. Et ce genre de pratique hélas attire bien souvent des esprits errants, prêts à se jouer de vous dans le meilleur des cas, ou vous tourmenter, vous harceler, voire vous obséder et pire vous posséder. Dans certains cas rares mais plus graves, cela peut conduire à la mort.
    C’est le même principe finalement que si vous laissiez votre porte d’entrée ouverte, y laissant entrer tous ceux qui passeraient dans le coin. Pas sûr que vous ne feriez que de bonnes rencontres.

    De plus les esprits peuvent lire en vous comme dans un livre et se faire passer pour qui ils veulent. Etres chers, anges, guides, personnages célèbres ou même messies comme Jésus par exemple.

    Et si de surcroît votre seule motivation est de vous amuser, juste pour voir, vous faire peur, ou encore obtenir des prédictions dans un but purement égotique, attendez-vous à attirer des entités qui seront à la hauteur de vos espérances. Ce ne seront sûrement pas des esprits élevés qui viendront se prêter à votre jeu.

    Il est sans doute très bien de vous protéger, mais si vos intentions ne sont pas louables, toute protection sera inutile.

    Je vais maintenant vous exposer les cas les plus fréquents des dangers liés à la pratique du spiritisme.


    L’Obsession :


    L’Obsession est le principal mal qui peut provenir des esprits. À la base, « une obsession est un symptôme se traduisant par une idée ou un sentiment qui s'impose à la conscience du sujet, qui le ressent comme contraignant et absurde, mais ne parvient pas à le chasser malgré ses efforts pour cela ». C’est l’emprise que peut prendre un esprit sur un individu, une façon de contrôler le médium qui tente de prendre contact avec les entités. Évidement, ce ne sont que les Esprits Inférieurs qui seront séduits par une approche semblable. Ce sont donc d’eux que nous devons nous méfier. Le terme Obsession est représentatif de trois maux plus distinctif : L’Obsession Simple, la Fascination et la Subjugation. 




    L'Obsession simple



    Le premier degré d’Obsession se manifeste lorsque l’Esprit malin empêche le Médium de pouvoir communiquer avec d’autres entités que lui-même. Il peut alors s’insérer dans toutes les tentatives de communication en rendant la tâche plus ardue au Médium. Tous les Spirites et Médiums, peu importe leur niveau de compétence ou d’expertise, sont exposés à ce type de manifestation. Bien qu’iil soit fortement désagréable, ce type de présence n’est pas pour autant des plus dangereuses pour nous. Toutefois, ce n’est pas parce qu’un esprit s’insère régulièrement dans une communication que ce dernier nous fait preuve d’une Obsession Simple, cette obsession est plutôt représentative de la ténacité de l’esprit à rester à nos côtés.

    Or, dans ce cas-ci, le Médium sait très bien qu’il fait face à la présence d’un Esprit malin puisque ce dernier ne cache pas réellement ses intentions au Médium, d’une certaine façon, il tentera de le provoquer. Cet esprit est alors incapable de se détacher du Médium, il tient à rester auprès de lui, peu importe les circonstances – ce qui n’est pas forcément de bon augure - . 

    EXEMPLE : Entendre des coups frappés lors d’une communication qui est une source de bruit qui n’a pas de raccord avec la communication déjà établie avec un autre esprit (Manifestation Physiques Spontanées).

    ** Attention, dans beaucoup de cas, certains Esprits s’attachent à des Médiums grâce à leurs bonnes capacités de communication. Ils sont alors compatibles. Il se crée une affinité bien spéciale entre les deux individus. Il inspire le Médium, mais ne le force aucunement à adopter une façon de penser. ( Médiums Exclusif ) **



    La fascination



    Le second degré d’Obsession est toutefois plus dangereux et désagréable : l’Esprit malin manipule directement la pensée du médium, en lui envoyant des illusions diverses. Ce dernier n’est alors plus apte à avoir un raisonnement plus conditionné. Puisqu’il est fasciné par ce qui se dresse devant lui, il n’est donc plus apte à faire la différence entre une illusion et la réalité, il est ainsi plus facile pour l’Esprit malin de lui faire croire tout ce qu’il désire.

    Cette fois-ci, le médium ne pense pas qu’il est face à un esprit inférieur. Il ne faut pas croire que ce ne sont que les personnes les plus ignorantes qui sont sujettes à ce type de danger, au contraire, il est plutôt à la portée de tous. Grâce à la fascination, il est alors possible que l’Entité réussisse à faire croire vrai au Médium, des pensées ou des propos qui sont des plus dégradants ou ridicules. Évidement, la mascarade de l’Esprit malin peut être perçue puisque, comme toute chose, ce dernier possède lui aussi quelques failles qui pourraient le démasquer… sauf que lorsque nous sommes Fascinés, nous ne prenons pas garde de constater ces failles.

    Il est donc important de toujours porter un certain doute sur les esprits avec lesquels vous communiquez. Ils peuvent prendre l’identité qu’ils veulent afin de gagner votre confiance. Faites toujours preuve d'une certaine méfiance.

    EXEMPLE : Un Médium entre en communication avec un Esprit. Content des réponses qu’il reçoit de ce dernier, il commence à croire automatiquement tout ce que ce dernier lui dira. 



    La subjugation



    Le dernier degré de l’Obsession est la représentation d’une paralysie du médium : C’est contre sa volonté. Il est donc complètement contrôlé par l’esprit, que ce soit au niveau psychologique ou physique. Le Médium peut donc croire systématiquement tout les propos de l’esprit (semblable à la fascination) ou encore, le corps du Médium peut faire des gestes spontanées qui ne lui appartiennent pas.

    Ce type de manifestation nous pousse alors à faire des gestes qui ne sont pas liés à notre comportement normal. Certains qui l’ont vécu ont expliqué qu’ils avaient ressenti quelque chose les pousser ou forcer leur corps à commettre des gestes qui n’étaient pas de leur volonté. Les gens qui sont sous cet emprise sont conscient que leurs actions ne proviennent pas de leur volonté.

    On peut associer cette forme de danger à ce qu’on appelle la « possession » lorsqu’on abolit les facultés de personnes qui sont sous son emprise. Il faut toutefois penser que le terme « possession » est souvent lié aux créatures ou à divers cultes religieux, ce qui n’est pas forcément le cas ici.

    EXEMPLE : Un Médium Écrivain ressent le besoin constant d’écrire, même dans des endroits ou des moments inappropriés pour la communication Spirite. Certains Médiums qui n’étaient pas forcément des Médiums Écrivains pouvaient traduire cette forme d’Obsession en dessinant de leurs doigts constamment des traits partout où ils se trouvaient. 



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique