• Les flèches secrètes

    Les flèches secrètes

    Onde bienfaisante, le ch’i circule lentement formant des courbes et des volutes, imprégnant délicatement tout ce qu’il rencontre sur son passage. Les endroits bien dotés en ch’i dégagent une ambiance enveloppante, merveilleusement agréable à vivre. Certaines structures physiques peuvent cependant empêcher la réalisation de cet état idéal.

    En règle générale, les angles vifs, les objets pointus, les lignes droites, les formes hautes et étroites (un pylône par exemple), perturbent le mouvement du ch’i, que leurs configurations transforment aussitôt en venin toxique. Ces éléments se nomment flèches secrètes (ou empoisonnées). Bien qu’invisibles, ces flèches possèdent une immense portée destructive, quand une porte d’entrée, une fenêtre, un lit, un bureau ou une assise favorite, se trouvent directement dans leurs champs de tir. A la source d’une variété infinie d’obstacles dans la vie, depuis des problèmes de santé jusqu’à ceux du couple, en passant par les faillites retentissantes, il faut s’en protéger par tous les moyens possibles.

    Le procédé consiste à poser un solide bouclier physique entre la flèche et sa cible, neutralisant ainsi ses effets ou à utiliser un remède mystique (miroir, cristal rond à facettes), qui sert à envoyer la projection néfaste à sa source ou à la fragmenter et à l’éparpiller.


    Les flèches secrètes extérieures et leurs remèdes

    Une route, une rue, une longue allée, un canal, un espace étroit (comme un goulet) entre deux immeubles, une bouche de tunnel, le départ (l’arrivée) d’un pont, une piste d’atterrissage, tout élément débouchant en droite ligne sur une porte d’entrée ou une fenêtre.
    L’angle d’un mur ou d’un toit qui se projette d’un édifice voisin, la tranche d’un panneau publicitaire, un monument aux formes agressives, une sculpture effilée, un canon (décoratif), un gros rocher, n’importe quel élément possédant des angles vifs qui menacent directement une porte d’entrée ou une fenêtre.
    Une voie de chemin de fer, un pont, des fils à haute tension, une route très fréquentée, le virage d’une voie routière aérienne, tout élément potentiellement dangereux, passant en droite ligne le long d’une porte d’entrée ou d’une fenêtre.
    Un grand arbre, un pilier, une colonne, un réverbère, un poteau électrique, un mât de bateau, une tour, tout élément haut et étroit obstruant la vue d’une fenêtre ou placé dans l’axe direct d’une porte d’entrée.


    Boucliers physiques : déplacer ou démolir l’élément produisant la flèche secrète, sinon planter une haie d’arbustes à quelques distances de la porte (sans obstruer le passage), bâtir un muret, installer une fontaine, construire un sas pour camoufler l’entrée (sa porte ouvrant dans un autre sens), ou changer la position de la porte d’entrée. Agrémenter de plantes touffues, le rebond de la fenêtre ou le balcon, ou encore accrocher un voilage devant la fenêtre mais léger pour ne pas assombrir la pièce.

    Boucliers mystiques : accrocher solidement un miroir Pa-Kua au dessus du chambranle de la porte (ou le plus près possible), ou sur le mur extérieur de la fenêtre, la glace dirigée contre l’élément nuisible. Suspendre un cristal rond à facettes au plafond devant la fenêtre, sans gêner son ouverture. Une plaque en métal brillant, un bouton ou un marteau de porte en cuivre poli, peuvent remplacer un miroir Pa-Kua.
    Pour traiter une forme haute et étroite, située à courte distance de la porte d’entrée, coller à hauteur des yeux, un petit miroir rond (côté réfléchissant apparent) sur le poteau ou le tronc de l’arbre ou envelopper une section d’une bande de métal brillant (ou de papier d’argent). Ce remède effectue une trouée symbolique par laquelle l’énergie peut passer.


    Les flèches secrètes intérieures et leurs remèdes

    L’angle d’un mur qui se projette à l’intérieur d’une pièce, les meubles aux coins vifs, les statues aux formes effilées, les objets pointus, les surfaces planes triangulaires. Tout ce qui fait saillie hors d’une masse produit une flèche secrète, à la longue très néfaste (maladie, dépression, malchance dans la vie), quand on y est régulièrement exposé. Observer attentivement les alentours des lits, des canapés, des fauteuils, des tables, de tout lieu de repos ou de travail.


    Boucliers physiques : tourner le côté saillant des objets et des meubles incriminés, afin de faire dévier leur projection néfaste sur un endroit neutre. Dissimuler le coin vif d’un mur derrière un paravent, une grande plante (ou plusieurs), le camoufler par quelque chose suspendu au plafond, sinon arrondir l’angle au moyen d’une moulure.

    Boucliers mystiques : suspendre un cristal rond à facettes au plafond, à quelques centimètres de l’angle saillant, ou recouvrir entièrement de glace, les deux murs qui forment l’angle.


    Pour conclure : il ne faut pas prendre les flèches secrètes à la légère car elles projettent une énergie véritablement meurtrière quand on s’y trouve longuement exposé. Il faut aussi éviter de pointer l’index vers les gens quand on leur parle, afin de ne pas perturber leur champ magnétique.

     

     
    « Les représentations animalièresLes attestations écrites et visuelles - Partie 1 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :