• Les attestations écrites et visuelles - Partie 1

    Les attestations écrites et visuelles - Partie 1

    Les attestations visuelles se rapportent au placement d’objets ou d’images symboliques dans les secteurs appropriés du bagua, alors que les attestations écrites concernent les souhaits que l’on formule par écrit. Au moment d’établir un remède (en vue de rétablir le mouvement harmonieux du ch’i) ou de placer un objet symbolique (pour en intensifier les effets bénéfiques), il est important de définir clairement ce qu’on désire obtenir, et d’imaginer le résultat final avec acuité. C’est une démarche non seulement cruciale pour manifester tangiblement ce que nous désirons, mais qui sert aussi à garder en mémoire le souvenir de ce que nous avons placé dans les secteurs du bagua, afin de pouvoir faire la liaison quand des résultats favorables viennent couronner nos efforts. De la sorte, le procédé s’enrichit sur tous les plans.

    D’une manière ou d’une autre, tout le monde désire améliorer au moins un aspect de sa vie, comme de profiter d’une meilleure santé, d’être mieux aimé ou d’avoir plus d’argent. Mais il ne suffit pas d’exprimer un désir pour l’obtenir. La clef de la réussite réside dans la description détaillée di vœu qu’on formule, tout en gardant à l’esprit l’image précise du produit fini. Autrement dit, vouloir « plus » d’argent n’est pas assez clair, car un centime de plus, c’est déjà avoir plus d’argent. Et une meilleure santé, cela sous-entend-il moins souffrir ou sortir de maladie ?

    L’étape la plus difficile dans l’obtention d’un souhait, c’est d’arriver à le définir le plus clairement possible.
    D’ordinaire nous avons tendance à l’embrouiller avec les moyens qu’il nous faudrait pour arriver à le concrétiser. C’est d’ailleurs à cet instant précis que nous empêchons nos plus beaux rêves de se réaliser. Quand nous voulons quelque chose, il faut commencer par laisser toute idée préconçue de côté, pour la simple et bonne raison qu’il nous est impossible de connaître d’avance les circonstances qui rendront possible la réalisation de notre souhait. Il faut aussi oublier les déboires du passé, car dès que nous façonnons convenablement l’énergie vitale, le processus de réussite est activé.
    D’autre part, sans tomber dans la mythomanie, ni se mentir à soi-même, nous avons tout intérêt à « enjoliver » les circonstances de notre vie quand nous en parlons autour de nous, et à annoncer nos desseins comme si rien ne pouvait en empêcher la réalisation, car les pieux mensonges ont la propriété d’activer l’énergie, donc de concrétiser plus rapidement ce que nous voulons.
    En règle générale, rien que le fait de vouloir vraiment quelque chose signifie qu’on peut l’obtenir, peu importe d’ailleurs la caractéristique (basse ou élevée) du souhait que l’on formule (chacun ayant une conscience qui lui permet de distinguer ce qui lui revient de droit, et ce qui appartient à autrui).

    Les attestations écrites et visuelles servent de puissantes stations émettrices dont les messages sont immédiatement captés par les forces créatrices de l’univers. A partir de cet instant, et au rythme qui conviendra le mieux à votre évolution personnelle, vous obtiendrez tout le nécessaire pour réaliser tangiblement vos désirs. Vous serez comme poussé par une force mystérieuse à entreprendre certaines choses, à vous rendre dans des endroits particuliers ou à changer vos habitudes. En somme, vous aurez l’impression très nette d’être guidé et protégé, ceci se faisant généralement plus perceptible au fur et à mesure que vous réaliserez facilement ce que vous désirez dans la vie. Au début, il est facile de douter, surtout quand les choses lambinent, qu’elles semblent ne jamais vouloir donner satisfaction. Dans ces-moments là, il est bon de se poser quelques petites questions du genre : « Suis-je bien prêt à accepter tous les changements que la réalisation de mon souhait provoquerait dans ma vie ? » ou, « Ai-je le droit de vouloir améliorer mon sort au détriment du bien-être que j’offre aux autres ? ». Selon vos réponses, il se pourrait fort bien que vous réalisiez la résistance passive que vous offrez au mystérieux mécanisme de l’Univers et qui contrarie l’évolution harmonieuse des choses.

    Nombreux sont ceux qui ont pieusement été entretenus dans la croyance que le bien-être d’autrui doit nécessairement passer avant le leur, ou que l’opulence matérielle rend généralement les gens mauvais. En réalité, nous avons le devoir d’améliorer nos vies, chaque grand désir étant une sorte de rappel à l’ordre nous venant du plus profond de l’âme, un endroit de perfection absolue. Les appels du cœur doivent être entendus, car ils contiennent toujours en eux-mêmes les moyens de se concrétiser. En outre, il n’y a rien de moins égoïste que de vouloir être comblé par la vie quand on veut répandre le bonheur autour de soi, une vérité bien confirmée par ce vieux dicton populaire : « charité bien ordonnée commence par soi-même » !

    Chacun possède le pouvoir de cheminer agréablement à travers l’existence, de vivre une vie heureuse, de s’enrichir sur tous les plans. Les directives suivantes vous permettront de développer cette force inhérente en tout être humain.

    Faites une liste de ce que vous désirez dans la vie. Inscrivez-y tout ce qui vous vient à l’esprit, sans vous imposer aucune limite. Décrivez l’endroit parfait ou vous aimeriez vous installer, votre habillement idéal (en journée et en soirée), les gens que vous aimeriez fréquenter, les coins du monde que vous voulez visiter. N’omettez aucun aspect de votre vie : amour, santé, enfants, argent, travail, loisirs, etc. Cette étape est cruciale, car elle permet de découvrir ce qu’on veut vraiment et dès que ces choses sont couchées sur papier, elles prennent un air déjà plus familier.

    La vie nous donne exactement ce que nous voulons, ni plus, ni moins. Il suffit donc de voir de plus en plus en grand, pour qu’elle nous comble de plus en plus. Amusez-vous !
    Composez cette liste en vous imaginant déjà en possession de tout ce que vous voulez : traversez les pièces de votre demeure imaginaire et magnifique, sentez le regard admirateur des gens posé sur vous, entendez leurs compliments, conduisez la voiture de vos rêves, partez en songe dans cet endroit du monde qui vous attire tant, et laissez-vous aimer, sans douter un seul instant qu’on vous aime en retour !
    Prenez tout le temps nécessaire pour établir votre liste. Il faut parfois plusieurs jours, sinon plusieurs semaines avant d’avoir tout noté. Revenez dessus, enlevez ce qui ne vous tente plus vraiment, rajoutez des éléments auxquels vous n’aviez pas pensé. Imprégnez-vous de toutes ces choses qui vous rendront la vie vraiment belle A n’importe quel moment, vous pouvez relire ce que vous avez inscrit et transformer votre inventaire, en faisant néanmoins attention à ne pas raturer un souhait, qui, tout compte fait, vous conviendrait très bien ! Choisissez ce que vous voulez vraiment, et non pas ce que vous pensez être votre devoir de choisir, car il n’y a que la réalisation de vos véritables désirs qui puisse vous satisfaire réellement.
    Confectionnez vos phrases au temps présent et sur un ton optimiste, comme par exemple : « Je vis à présent dans un endroit magnifique, très abordable pour mon budget, et qui me convient en tout point » plutôt que « Je veux quitter cet endroit ruineux qui ne me plait pas ». D’autre part, n’incluez pas de noms dans vos requêtes. Ne dites pas : « Je veux qu’untel m’aime », mais plutôt : « Je m’épanouis à présent dans une relation sentimentale stable et enrichissante sur tous les plans ». Puis au bas de votre liste inscrivez : « Ceci, ou mieux encore se manifeste maintenant dans les meilleures conditions possibles, autant pour moi que pour toutes les personnes concernées. Cette petite phrase est une garantie majeure contre les défauts de fabrication de votre liste.
    Et ne racontez pas vos rêves (sauf éventuellement à des gens qui ne font pas partie de votre entourage restreint). Moins vous en parlerez autour de vous, moins il y aura de gens bien intentionnés pour vous rappeler qu’on ne se nourrit pas de rêves. Cette liste vous appartient, gardez la secrète. Soyez assuré que personne au monde ne pourra empêcher la réalisation de vos désirs, si vous-même ne l’autorisez pas. Ne laissez pas les autres gouverner votre vie à leur guise, ne prêtez pas attention aux pessimistes chroniques, ayez une foi totale en vos propres capacités.

    Si l’on ne sait plus très bien ce qu’on veut, le meilleur moyen d’amorcer des changements bénéfiques, c’est en demandant tout simplement de l’aide. Une phrase telle que : « Je désire recevoir l’appui nécessaire pour éliminer les obstacles qui empêchent mon épanouissement », s’avèrera être le détonateur d’une amélioration constante de votre existence. Vous recevrez autant de réponses qu’il en faudra à votre question. Soyez attentif à ce que les gens vous diront, aux idées nouvelles, au changement d’attitude de vos proches.

    Prenez la peine de noter vos plus petits désirs, voire ceux qui vous semblent les plus absurdes. Si vous n’aimez pas passer vos dimanches tout seul, inscrivez par exemple : « Dorénavant, des opportunités plaisantes se présentent à moi tous les dimanches et je suis entièrement libre d’en profiter comme bon me semble ». Ou si vous n’avez plus une minute à vous : « J’ai maintenant du temps libre pour lire (nommer le titre du livre), pour prendre des vacances (dire où et avec qui), pour voir mes amis (inscrire leurs noms et comment vous voyez les circonstances), pour trouver ce qu’il me faut (nommer exactement l’achat que vous voulez faire) ». Et ainsi de suite.

    Il y a une démarche qui consiste à faire une liste, simple et concrète, des choses quotidiennes (mais pas forcément matérielles), qu’on veut obtenir rapidement (dans le genre d’une liste de courses à faire). Par exemple : « Il fait beau samedi prochain pour mon départ à la campagne ». J’achète la semaine prochaine un manteau qui me sied à ravir » (ou nommer toute chose dont on a besoin. « Je remet de l’ordre dans mes papiers avant la fin du mois ». « Je vois untel (donner le nom) rapidement (donner une date limite) pour le règlement de ce qu’il me doit (dire la somme globale) ». « Au cours de mon voyage (l’endroit et la raison du déplacement), je fais la rencontre de gens qui m’aident à réaliser mon projet (en donner les détails) ou qui agrémentent parfaitement mon séjour. Cette pratique fait vite réaliser combien une liste de choses écrite favorise leur manifestation tangible.

     

    « Les flèches secrètesLes attestations écrites et visuelles - Partie 2 »

  • Commentaires

    1
    elenaavasilencei
    Mardi 12 Novembre 2013 à 11:04

    Bonjour, Aliénor,

    Ce que vous écrivez dans cet article me rappelle les écrits d'un physicien russe , Vadim Zeland (que je vous recommande) dans lesquels il explique qu'il y a un 'Espace des variantes ' où tout préexiste  et que pour l'activer , il suffit de suivre quelques pas faisant partie de la méthode du 'transsurfing de la réalité'. La liste que vous nous suggérez pourrait s'inscrire dans cette méthode (que je trouve assez difficile à suivre , peut-etre à cause d'une traduction pas très bien faite, qui la rend incomprehensible ) et elle est (plus) à la portée de tout un chaqun . elena

    Merci pour nous l'avoir fait connaitre et pour tous vos articles que je découvre avec plaisir et enchantement !

    Cordialement,

    Elena (une étrangère )

    2
    Mardi 12 Novembre 2013 à 14:40

    Bonjour Elena,

    Je ne connais que très peu Vadim Zeland, j’aurais donc du mal à vraiment faire la part des choses entre ce que présente le transurfing et les règles de feng-shui dont je parle ici,  mais là où les deux se rejoignent probablement est dans la manière dont on utilise la pensée. Sachant que la pensée est créatrice et que la pensée positive attire forcément à soi le positif. Partant de ce constat, on peut dire en effet que nous sommes les créateurs de notre propre vie et du monde qui nous entoure. Enseignement que l’on peut retrouver aussi chez d’autres auteurs comme Eckhart Tolle, par exemple, concernant les conditionnements du mental entre autres.

    J’hésitais il y a quelques années à me plonger dans les écrits de Vadim Zeland, et je pense que je vais m’y mettre, ce qui me permettra d’en parler en bien meilleure connaissance de cause J

    Merci pour vos mots, en vous souhaitant une bonne fin de journée.

    Aliénor.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :