• L'amétrine

     

    L'amétrine

     

    L’Amétrine est la pierre du gardien des trésors cachés. 
    L'Amétrine réunit d'une merveilleuse manière deux gemmes en une seule : la Citrine et l'Améthyste. 
    L'étymologie du nom Amétrine provient de la contraction de « améthyste et citrine » dont on a pris respectivement les deux premières et les deux dernières syllabes. Le nom provient du fait que les cristaux complets d'Amétrine présentent généralement une double coloration, violets comme l'Améthyste à la base, jaunes comme la Citrine vers la pointe. 
    La mine d'Anahi, en Bolivie, est la productrice universelle, majeure, d'Amétrine. 
    C'est au 17ème siècle que la mine devint fameuse : un conquistador espagnol épousa une princesse nommée Anahi ; elle était issue de la tribu des Ayoreos et le gisement de gemmes constituait la dot de la jeune épouse. 
    Cette pierre fut introduite en Europe grâce aux présents, qu'en firent les conquistadors, à la reine d'Espagne. 
    Chez les civilisations amérindiennes, elle représente la puissance divine et l'élan spirituel. 
    Au niveau physique, une Amétrine (placée sur le chakra du plexus solaire) aide en cas de douleurs abdominales, coliques, crises de foie, douleurs gastriques et aérophagie. 
    Elle estompe également les troubles liés à la dyslexie (à placer sur le chakra du troisième oeil). Elle peut également apporter son aide aux malentendants en ralentissant l'avance de la surdité (à tenir dans la main environ une heure chaque jour). 
    Cette pierre est exceptionnelle, car elle possède deux types de vibrations et agit de manière particulière sur le psychisme. La vibration de la Citrine protège des influences négatives et celle de l'Améthyste augmente le pouvoir de concentration et de méditation. Elle apaise les émotions et aide l'esprit à relativiser. 
    Ses particularités : idéal pour les travaux de médiation et de détente, grâce à son fort pouvoir de concentration. 
    Rechargement et purification : la purifier simplement sous l'eau et la recharger au soleil (environ une heure, amplement suffisant). 
    Provenance : les gisements les plus nombreux se trouvent en Bolivie, au Brésil et en Uruguay. 

    « La citrineLa pierre de lune »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :