• Esprit d'un homme. Meurtre et suicide.

     

    Esprit d'un homme. Meurtre et suicide.

     

    Bonjour à tous,

    Aujourd’hui j’aimerais raconter une des anecdotes que j’ai pu vivre ces dernières années. car elle fait partie des expériences qui m’ont poussées à douter de ma santé mentale lol et dont je viens d’avoir des nouvelles 3 ans après.

    Donc voilà… il y a trois ans, j’emménageais dans un appartement à Marseille de deux étages et qui était anciennement une maison entière, mais divisée en appartements. J’étais la première locataire, car seul mon appartement était refait à neuf. J’habitais au deuzième étage et très vite, je sentais la présence de quelqu’un. J’ai toujours eu l’habitude de sentir des présences, mais celle-ci était particulièrement angoissante. En général je n’entends pas les esprits, je n’ai pas de flashs, quoique cela arrive de plus en plus, mais je ressens  les esprits qui viennent vers moi et j’arrive à deviner leur histoire.

    Sans savoir pourquoi, sans entendre cet esprit, je sens qu’il s’agit d’un homme qui se sent perdu et qui ne comprend pas pourquoi toute sa famille l’empêche d’entrer chez lui, c’est-à-dire au deuxième étage où j’occupe l’un des appartements. Je sens en effet à ses côtés d’autres esprits hostiles à son égard qui occupent tout l’immeuble, au point que parfois il est angoissant, voire oppressant de monter jusqu’à chez moi tant le couloir et les escaliers dégagent quelque chose de  morbide.

    Bref, je décide de parler à cet esprit sans trop savoir où je mets les pieds et me rend compte qu’il a quelque chose d’énorme sur la conscience, mais qu’il ne se souvient pas quoi exactement, et qu’il ne comprend pas le rejet auquel il est exposé de la part des membres de sa famille, décédés eux aussi. Je comprends dans la foulée au fil des semaines que c’était quelqu’un de très autoritaire, voire tyrannique. L’esprit de cet homme était tourmenté, perdu et je ressentais sa douleur de plus en plus. Je n’ai vu que 2 ou 3 fois son visage et il avait toujours l’air attristé et apeuré.

    A part lui parler, ne sachant plus quoi faire j’ai décidé de prier pour lui. Tous les jours. Avec mes propres mots souvent, car je ne suis pas très douée pour retenir les prières. Et les lire me déconcentre lol. Puis j’ai senti de moins en moins sa présence, jusqu’à ne plus la sentir du tout. Et un beau jour, en pleine nuit, je me suis réveillée et j’ai entendu une voix dire à mon oreille « merci ». Bien que je n’ai jamais entendu sa voix, je l’ai reconnu, j’ai su que c’était lui.

    J’ai finalement déménagé un an après, et le temps passant, comme pour d’autres histoires de ce genre, je me demandais en y repensant si tout ça n’était pas le fruit de mon imagination. Vu que tout ça ne se produit que dans ma tête. Je n’entends pas, je ne vois que très rarement, mais je construis une histoire précise sans savoir d’où ça vient.

    Et il y a 15 jours, un de mes amis (sans rien savoir de tout cela), me dit dans une discussion que son père connaissait l’ancien propriétaire de cet immeuble avant qu’il ne soit racheté.

    Mon fantôme avait tué toute sa famille et s’était suicidé. Je comprends mieux maintenant pourquoi il était aussi mal.

    En même temps, j’ai été un peu contente de savoir que je ne m’étais pas fait de films. Car c’est parfois difficile de faire la différence entre imagination et réalité.

     

     

    « Rôle des élémentauxQuand je me retrouve en mode bug... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :