• Confectionner son propre sachet magique

     

    Confectionner son propre sachet magique

    Plus doux qu’un rituel magique, mais non moins efficace, le sachet magique est facile à confectionner et nécessite peu de matériel. Il vous assurera une aide certaine, qu’il s’agisse de protection, guérison, prospérité, chance, amour, amitié ou réussite.

    Un sachet magique est confectionné (pour les plus basiques) de plantes et/ou de pierres. On met en principe de deux à plusieurs plantes et une ou deux pierres. Pour ma part j’utilise généralement 3 plantes et une pierre, ou seulement des plantes. Après c’est au choix de chacun. Toutefois, il me semble inutile de mélanger trop de plantes en même temps car cela risque d’avoir pour effet d’être trop chargé et ne sera pas plus efficace pour autant, au contraire. Il faudra ensuite un sachet en tissu de la couleur appropriée à l’objectif visé, ou un carré de tissu que l’on attachera avec une ficelle ou une cordelette. Qu’il s’agisse du tissu ou de la cordelette, il est préférable d’utiliser des matières naturelles : soie, lin, coton pour le tissu, et raphia par exemple pour la ficelle.

     

     
    Couleur des sachets

     

    Pour les sachets d’amour on utilisera le rouge ou le rose, le rose pour l’amitié et le bleu ou le jaune pour les relations humaines.

     

    Pour les sachets de protection on utilisera le noir ou le blanc pour protéger une personne, le noir, le rouge ou le blanc pour protéger un véhicule ou se protéger lors d’un voyage.

     

    Pour les sachets de chance et d’argent, on utilisera de préférence le vert, et pour la vie professionnelle le orange.

     

    Pour les sachets de guérison, on choisira en général le vert.

     

     
    Les plantes

     

    Pour choisir les plantes à utiliser il suffira de se reporter aux correspondances des plantes, je n’en citerai donc que quelques unes.

     

    Pour les sachets de protection on utilisera par exemple la girofle, le poivre, le piment, la myrrhe, l’ail ou encore la sauge pour la protection d’un lieu.

     

    Pour la protection d’une personne on utilisera par exemple l’armoise, le romarin,  la verveine, le trèfle, le fenouil ou encore la girofle.

     

    Pour protéger un véhicule ou se protéger lors d’un voyage on utilisera  le santal, le carvi ou encore le romarin.

     

    Pour les sachets d’amour on utilisera par exemple la lavande, la rose, le patchouli, le gingembre, la violette ou encore le jasmin.

     

    Pour les sachets d’amitié on utilisera par exemple la lavande, la fougère, la vanille ou encore l’orange ou le citron.

     

    Pour les relations humaines la menthe, la verveine, le thym ou encore l’acacia par exemple sont bien adaptés.

     

    Pour les sachets de chance on utilisera par exemple la menthe, la noix de muscade ou encore le cèdre.

     

    Pour les sachets d’argent on utilisera par exemple la noix de muscade, le gui, le patchouli ou encore le cèdre ou l’orange.

     

    Pour la vie professionnelle on utilisera par exemple le tournesol, la menthe, le gui ou encore le pissenlit.

     

    Il est possible aussi de glisser dans vos sachets de protection des encens de protection comme l’oliban par exemple.

     

    Pour les sachets de guérison on pourra utiliser par exemple la menthe, la verveine, l’ail, la valériane, l’angélique ou encore l’Eucalyptus.

     

     
    Les pierres

     

    Comme pour les plantes il suffira de tenir compte de la signification des pierres afin de choisir les plus adaptées. Je n’en énumèrerai donc que quelques-unes.

     

    Pour les sachets de protection on utilisera des pierres noires comme l’onyx, la tourmaline noire ou encore l’obsidienne pour la protection d’un lieu.

     

    Pour protéger une personne on utilisera par exemple l’onyx, la tourmaline noire, l’obsidienne ou encore l’œil de tigre.

     

    Pour protéger un véhicule ou pour se protéger lors d’un voyage on utilisera par exemple de l’onyx ou une améthyste.

     

    Pour les sachets de guérison, il faudra choisir la pierre en fonction de ses propriétés et du mal visé. La citrine par exemple sera recommandée pour les problèmes de foie, d’estomac ou pour la digestion, comme l’émeraude qui constitue un remède très efficace pour tout ce qui touche à l’appareil digestif. Pour les problèmes de circulation sanguine ou les carences en fer, on choisira l’hématite, etc…

     

    A savoir que le quartz pourra être utilisé dans les sachets de toute nature et amplifiera les effets des plantes avec lesquelles il sera associé.

     

    Les sachets de protection seront placés dans le lieu à protéger s’il s’agit de protection d’un lieu, à porter sur soi s’il s’agit de se protéger (ou par la personne à protéger s’il s’agit d’une tierce personne), à porter sur soi pour se protéger lors d’un voyage ou à laisser dans le véhicule si l’on veut protéger son moyen de transport.

     

    Avant de confectionner vos sachets, les pierres devront être purifiées et chargées. Les plantes, elles, devront être chargées.

     

    Concernant les plantes, je crois que chacun devra se faire son propre avis et décider de la meilleure manière de procéder en cherchant de son côté, et en optant pour ce qui lui convient le mieux.

     

    En ce qui me concerne, mais ça n’engage que moi, j’estime que les plantes ont déjà leur propre énergie et par extension leurs propres propriétés sans que l’on ait besoin d’en rajouter en les chargeant. Il existe moult manières de charger les plantes,  là encore il convient de choisir celle qui nous va le mieux, toutefois en choisissant une méthode qui ne sera pas forcément adaptée à nos propres ressentis et en appliquant « mécaniquement » un procédé sans grande conviction, on risque finalement d’interférer avec les énergies déjà existantes et déjà assez puissantes de la plante à mon avis. Et donc de faire moins bien… que mieux.

     

    Pour ma part et pour ceux que cela intéresse je procède ainsi : j’essaie déjà d’utiliser autant que possible les plantes à leur état naturel. Lorsque c’est le cas, je prends la plante entre mes mains, je fais le vide et me concentre quelques minutes pour la ressentir et établir une sorte de connexion. Je me laisse guider et quand je sens que c’est le moment, je prélève la quantité dont j’ai besoin tout en expliquant ce que je compte faire, en émettant mes intentions et en remerciant la plante de ses bienfaits et de son aide.

     

    Lorsqu’il s’agit de plantes séchées ou broyées achetées dans le commerce, je prends la quantité désirée dans mes mains (l’une après l’autre, jamais plusieurs à la fois), et je visualise une bulle de lumière les entourer tout en émettant mes intentions. Bref on l’aura compris je ne charge pas les plantes, j’essaie plutôt d’entrer en symbiose avec elles, tout en exprimant mes intentions.

     

    Vous pouvez également consacrer vos plantes, comme pour les outils magiques en les passant par les quatre points cardinaux, à l’intérieur de votre cercle de protection. Il en est de même pour vos pierres.

     

    En ce qui me concerne, je ne trace pas de cercle lorsque je confectionne mes sachets magiques. Bien qu’il s’agisse d’un acte magique, il ne s’agit pas d’un rituel à proprement parler, mais là aussi, si vous vous sentez plus à l’aise à l’intérieur de votre cercle, faites-le.

     

    Concernant les pierres, une fois purifiées, je procède à peu près comme avec les plantes. Je les prends entre mes mains (toujours une à la fois) et je les garde ainsi quelques minutes en me concentrant et en émettant mes intentions, puis les remercie.

     

    Vous pouvez si vous le souhaitez, bien que ce ne soit pas obligatoire composer votre sachet en tenant compte des correspondances (jours, heures planétaire, position de la lune), et utiliser un encens et/ou une bougie en corrélation avec le but souhaité.

     

    N’oubliez pas en confectionnant votre sachet de visualiser l’objectif que vous souhaitez atteindre.

     

    Vous pouvez également faire appel à certaines Divinités en rapport avec votre objectif. Mais ce n’est toutefois pas nécessaire pour l’efficacité de votre sachet.

     

    Il est possible également d’incorporer à vos sachets d’autres ingrédients, tels que des os, des cheveux, des huiles essentielles, des objets personnels (photos, ongles, ou encore bijoux) ou encore des statuettes. Après à chacun de définir ce qui lui convient le mieux.

     

    Pour ma part j’aime beaucoup utiliser les runes, et il m’arrive d’en glisser une dans un de mes sachets,  selon ce que je recherche à faire. Dans ce cas je la fabrique spécialement à cet effet.

     

    En principe je me contente de 2 ou 3 plantes, d’une pierre et d’une rune, Après c’est au cas par cas. Vous pouvez  bien sûr confectionner vos sachets différemment si vous préférez, du moment que vous tenez compte de la spécificité de chaque ingrédient utilisé.

     

    Le sachet doit être renouvelé en principe tous les trois mois. S’il s’agit de sachets de guérison, on le porte sur soi généralement jusqu’à guérison complète.

     

    Voilà, j’espère avoir été assez claire et complète dans mes explications. Si toutefois vous avez des questions, n’hésitez pas à m’en faire part et j’éclairerai volontiers vos lanternes.
    « Fabriquer sa pierre magiqueAmulette pour éloigner les mauvais esprits »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :